Mis en place par la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014, les conseils citoyens sont aujourd’hui au nombre de 1054 (installés ou en voie de l’être). Dans une récente circulaire datée du 2 février dernier, le ministère de la Ville rappelle que ces conseils peuvent être portés par une personne morale (association, centre social, structure municipale…) mais qu’ils peuvent également ne pas disposer obligatoirement d’une structure juridique propre. Le texte souligne par ailleurs que, depuis la récente loi Egalité et citoyenneté du 27 janvier 2017, les membres des conseils citoyens peuvent disposer d’un congé spécifique pour y siéger et contribuer à « la co-construction du contrat de ville et à leur pilotage ». Il indique enfin qu’un volant de 1 000 jeunes en service civique est mis à la disposition des conseils citoyens afin d’accompagner leur développement.