Articles

Affichage de 1–8 sur 151 résultats

  • Les associations tirent la sonnette d’alarme (JAS 254)

    3,00

    La crise sanitaire provoquée par le Covid-19 engendre une crise sociétale sans précédent. La perte des repères collectifs et l’affaissement des liens sociaux sont accentués, non seulement par les effets mécaniques du confinement, mais aussi par l’absence de perspectives d’avenir. La question du rétablissement du vivre-ensemble s’affiche donc parmi les toutes premières priorités pour sortir de la pandémie par le haut. Un objectif qui nécessite de s’appuyer de plus en plus sur les associations, qui sont généralement les premières à être sollicitées lorsqu’une collectivité publique s’engage dans la consolidation du vivre-ensemble. C’est donc une exigence incontournable, même si elle ne s’exprime pas de la même manière dans l’ensemble du monde associatif. Entre les associations qui s’appuient uniquement sur le bénévolat et celles qui agissent aussi avec des équipes de salariés, la perception des priorités sera nécessairement différente. Les premières n’auront pas l’obligation permanente de composer avec leur environnement institutionnel, alors que les secondes en seront très dépendantes pour mener à bien leurs actions. Pourtant, quelles que soient leurs différences, les associations ont toutes une aspiration commune : obtenir des responsables nationaux et locaux plus de considération en ce qui concerne leur rôle, et plus de moyens en ce qui concerne leurs ressources humaines.

  • Violences conjugales : plus de signalements mais aussi plus de réponses (Jas 253)

    3,00
  • L’Afpssu : aux bons soins de la santé scolaire et universitaire (Jas 252)

    La vénérable (82 ans !) Association française pour la promotion de la santé dans l’environnement scolaire et universitaire défend une approche plurisectorielle de la santé de l’enfant et du jeune adulte et s’inquiète de la crise de vocation que connaît la médecine scolaire dont les missions de prévention luttent contre les inégalités sociales. Au moment où le gouvernement envisage de la décentraliser, il est utile d’en savoir plus…

  • Cahier des réseaux (Jas 252)

  • Décentralisation sociale : nn grand saut en 2021 (Jas 252)

    3,00

    Dans quelques mois, les électeurs désigneront les nouveaux conseils départementaux. Cette élection, qui n’a jamais suscité une forte participation, pourrait être cette fois plus mobilisatrice, car les départements vont être dotés de nouvelles compétences sociales en 2021. En effet, on connaît aujourd’hui les grandes lignes du projet de réforme de la décentralisation, qualifié de “4D” pour “Décentralisation, Différenciation, Déconcentration et Décomplexification”. Or, malgré le caractère ubuesque de sa dénomination, ce projet de loi présente un grand nombre de mesures audacieuses en direction des communes et des régions, mais surtout en direction des départements. Et compte tenu de leur rôle principal, ce n’est pas étonnant que le projet de réforme impacte fortement le champ de la solidarité en matière d’insertion, de santé et de protection de l’enfance. (…)

  • Laïcité : L’urgence d’agir ? (251)

    3,00
  • CAHIER DES RESEAUX (Jas 250)

    0,00
  • L’invitée du mois (Jas 250)

    “ Ne pas regarder en face le problème de la pauvreté c’est mettre en péril la cohésion sociale”

    Véronique Fayet, présidente du Secours catholique