IMMOBILIER : les petites villes ont le vent en poupe

La crise sanitaire a fait émerger une attirance inédite des ménages pour les petites villes. Le site seloger.com a souhaité étudier sérieusement ce phénomène, en procédant à une vaste enquête auprès des porteurs de projets d’achat immobilier dans le neuf, afin de mesurer scientifiquement cette tendance. L’étude confirme que 46 % des potentiels acheteurs ciblent aujourd’hui une agglomération de moins de 20 000 habitants, contre 15 % en mai 2020. « S’il est encore trop tôt pour parler de véritable exode urbain, force est de reconnaître que la crise sanitaire semble booster le pouvoir d’attraction des petites villes. Avant le premier confinement, celles-ci tendaient –métropolisation oblige- à se vider au profit des grandes », indiquent les auteurs de l’étude. Avec le développement rapide du télétravail, un critère de choix important est désormais la présence d’un extérieur (jardin ou terrasse), devenu impérieux pour beaucoup lors des épisodes de confinement. Cette évolution subite des priorités pourrait bien faire émerger une redistribution des populations plus rapide que prévu.