Minima sociaux : la rue Cambon prône la simplification

Allocation spécifique de solidarité (ASS), allocation transitoire de solidarité (ATS), allocation temporaire d’attente (ATA), allocation supplémentaire d’invalidité (ASI), revenu de solidarité d’Outre-Mer (RSO), allocation veuvage… Pour la Compte des comptes, c’en est trop. Il s’agirait selon elle de simplifier sans tarder le régime des minima sociaux en réduisant leur nombre de neuf à trois. Devraient ainsi seulement rester le revenu de solidarité active (RSA) pour les exclus en âge de travailler, l’allocation adultes handicapés (AAH) et l’allocation de solidarité pour les personnes âgées (ASPA). Une simplification qui harmoniserait des dispositifs devenus trop complexes, rendrait plus lisible les incitations à la reprise d’activité et qui permettrait surtout de réduire significativement les coûts administratifs liés à la gestion de ces multiples régimes.

Be the first to comment on "Minima sociaux : la rue Cambon prône la simplification"

Laissez un commentaire