FINANCES : LES DEPARTEMENTS SALUENT LA RALLONGE MAIS…

Les départements l’attendaient avec l’impatience, l’Etat l’a finalement fait. Dans le projet de loi de finances rectificative le Premier ministre vient de débloquer un fonds d’urgence de 100 millions d’euros. « Cette enveloppe bénéficiera à 19 départements qui cumulent des indicateurs financiers dégradés et un poids des dépenses d’allocations individuelles de solidarité supérieur à la moyenne nationale », a précisé le gouvernement. Une démarché saluée par l’Assemblée des départements de France (ADF) et son président Dominique Bussereau (photo) qui regrette cependant « que ce fonds soit moitié moins important que celui de l’an passé, alors que de nombreux départements subissent des tensions budgétaires inextricables ». « Il est urgent de mettre en œuvre des solutions pérennes et satisfaisantes pour le financement des dépenses sociales des Départements », insiste l’ADF.