Articles

Affichage des produits 1–8 sur 106

  • Le Cnas : UN “super C.E” POUR Les collectivités territoriales (226)

    3,00

    Créé il y a 51 ans, le Cnas est la première association d’action sociale pour les collectivités territoriales. Découverte d’un Comité d’Entreprise” pas comme les autres.

     


  • Lien social : Centres-villes en péril (226)

    3,00

    Tout le monde en parle jusqu’au Sénat. Les centres-villes assistent impuissants à la fermeture progressive de leurs commerces. Or, quand un centre-ville meurt, c’est le lien social de la cité toute entière qui est menacé.

     


  • Prisons Entre laxisme et répression (225)

    3,00

    L’heure serait-elle enfin à l’ouverture du côté des prisons ? Confronté aux limites d’un système pénitentiaire à bout de souffle, le gouvernement s’engage aujourd’hui vers une réforme ambitieuse qui mérite que l’on s’y arrête. Un équilibre pour le moins délicat à trouver entre laxisme et répression, punition et réinsertion. (…)

     


  • Les Antilles françaises six mois après les ouragans : Les leçons d’une catastrophe (225)

    3,00

    Les phénomènes climatiques extrêmes se multiplient. Non seulement sur les zones tropicales mais également dans les régions tempérées1. Désormais, le pire n’arrive pas qu’aux autres, et la culture de la gestion de crise doit se généraliser dans la population, les collectivités locales et les services de l’État. C’est pourquoi il est utile de se pencher six mois après sur la situation des Antilles françaises, victimes en septembre dernier de deux ouragans spectaculaires et meurtriers. Quelles leçons en retenir ? Quelles ont été les failles dans l’anticipation du cataclysme ou dans la prise en charge des sinistrés ? Sur quels ressorts s’appuyer pour mieux préparer “l’après” ? (…)

     


  • Le PEC : version “En Marche” des Contrats Aidés (224)

    3,00

    Exit les Contrats Aidés tant appréciés du secteur associatif, ils font place aux Parcours Emplois Compétences. Ces derniers concernent beaucoup moins de bénéficiaires mais
    promettent un accompagnement et un volet formation renforcés. Une approche qui se veut aussi plus pragmatique et plus adaptée aux spécificités locales.

     


  • Zéro chômeur, zéro défaut ? (224)

    3,00

    Avec la mise en place du programme “Territoires zéro chômeur de longue durée” (TZCLD), le législateur a fait le pari de miser sur l’expertise des acteurs de terrain et l’implication des chômeurs eux-mêmes pour lutter contre le chômage. Un an après son lancement, la démarche affiche ses premières réussites. Même si elle reste encore perfectible pour devenir un outil “zéro défaut” au service de l’emploi.

     


  • CAHIER spécial : quel est l’héritage politique de René Lenoir ? (224)

    3,00

    La mort de René Lenoir est quasiment passée inaperçue dans le monde de la solidarité. Certes, certaines institutions ont manifesté leur tristesse, certes le Président de la République a signalé la perte de cette grande conscience, certes Le Monde lui a consacré un quart de page. Mais à aucun moment on n’a pu lire que René Lenoir avait joué un rôle décisif, pas seulement dans la dynamique sociale qu’on lui associe (la lutte contre l’exclusion), mais dans plusieurs d’entre elles. Avec le souci de toujours agir globalement en partant du local.

    C’est la raison pour laquelle Le Journal des acteurs sociaux (Le Jas) a rappelé, à l’occasion du quarantième anniversaire de la politique de la ville, que René Lenoir avait été à l’origine de cette dernière (n° 220, octobre 2017).
    C’est la raison pour laquelle Le Jas a publié un long article nécrologique au moment de sa mort (n° 222, décembre 2017).
    C’est la raison pour laquelle il s’était engagé à faire un inventaire de tous ses combats, ce que nous vous proposons aujourd’hui. Avec l’espérance que ce dossier sera repris dans les écoles de formation des acteurs de services publics, dans les assemblées parlementaires, dans les assemblées locales et dans le mouvement associatif. Car il est utile de faire connaître ce que la volonté d’une seule personne peut induire en changements, lorsqu’elle est portée par le seul espoir de servir.

     


  • Edito 224

    “Voyous”

    C’est un comble, Laurent Wauquiez utilise le terme de voyous à propos de ceux qui ont publié ses propos de caniveau alors que c’est lui qui, dorénavant, est perçu comme le voyou de la République.
    Ce qui n’est pas étonnant, car c’est sans précédent que le dirigeant d’un grand parti républicain se permette de dénigrer publiquement sur la base d’insinuations sans preuve toutes les autres forces politiques…