Santé : ne pas consommer coûte cher

S’il est coutume de reprocher aux Français leur forte consommation de médicaments, il serait pourtant injuste de les accuser d’être hypocondriaques et d’abuser des cachets. Pour preuve, 40 % des patients de l’Hexagone seulement suivraient leur traitement selon une récente étude d’IMS Health consacrée à « l’observance » des malades. Ce joli terme désigne scientifiquement le comportement attribué aux patients qui suivent leur traitement à moins de 80 %, que ce soit dans la durée ou en termes de dose. Le hic reste que sous ces apparentes économies de médicaments se cacherait en réalité un coût bien plus élevé pour l’Assurance maladie au regard des risques de complications. Un coût estimé à plus de 9 milliards par an rien que sur six pathologies chroniques (asthme, insuffisance cardiaque, hypertension, ostéoporose…). Une pilule difficile à avaler pour les malades, mais aussi pour la Sécu.

Be the first to comment on "Santé : ne pas consommer coûte cher"

Laissez un commentaire