La Cour des comptes invite l’Etat à se réorganiser au niveau régional

En adoptant, le 23 juillet 2013, un arrêté « mettant fin à tout nouvel accueil de jeunes étrangers isolés par le service de l’aide sociale à l’enfance », le président du Conseil général de la Mayenne, Jean Arthuis, a jeté un pavé dans la marre. Si cet arrêté a finalement été retiré après avoir été déféré par le préfet devant le juge administratif, il n’en constitue pas moins une tentative de remise en cause de la circulaire du 31 mai dernier sur le dispositif applicable aux mineurs isolés étrangers (MIE). Selon le président du Conseil général mayennais, les dispositions de ce texte, pourtant issues d’un protocole signé entre l’Etat et l’Association des départements de France (AdF), ne permettraient pas « d’endiguer et de réguler l’augmentation des prises en charge des jeunes étrangers isolés confiés au service de l’aide à l’enfance ». Un coût d’éclat estival qui aura au moins eu le mérite d’interpeler sur un phénomène en plein accroissement nécessitant des mesures particulières. Un mineur isolé a-t-il les mêmes besoins qu’un enfant maltraité ?

1 Commentaire på "La Cour des comptes invite l’Etat à se réorganiser au niveau régional"

  1. Kamagra Generica Vendita Levitra Generico Miglior Prezzo cialis cheapest online prices Venta De Viagra Para Hombres Generic isotretinoin Generic Prevacid Online

Laissez un commentaire

Votre email reste confidentiel