Maisons de retraite : Bercy met les pieds dans le plat

Document « tronqué », « malveillant », portant « préjudice à l’ensemble de la profession »… La dernière enquête annuelle de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCRF) n’a pas manqué de soulever la colère de l’Association des directeurs de service des personnes âgées (AD-PA). Il est vrai qu’en faisant état de « pratiques illicites », voire d’escroqueries aux personnes âgées, il est vrai que le document jette un sérieux trouble sur la profession. Or, ces faits ne concerneraient que 0,007 % des quelque 10 000 établissements d’hébergement pour personnes âgées selon l’AD-PA. De leur côté, la CNSA et la Direction générale de la cohésion sociale viennent de publier des données moins litigieuses. Leur dernière enquête évalue ainsi à 34 707 euros par an le coût total d’une place d’hébergement permanent en établissement, soins de ville inclus. Des données qui ne s’appuient cependant que sur un échantillon de 50 Ehpad volontaires.

Be the first to comment on "Maisons de retraite : Bercy met les pieds dans le plat"

Laissez un commentaire